06 février 2010

Merd' ! V'là l'Hiver

L'hiver est long et pénible. Passé un certain âge, l'expression "passer l'hiver" qui semblait, jusqu'ici, relever d'une sorte de convention stéréotypée revêt soudain une sorte de consistance réelle. Voulant rendre compte de ce moment douloureux, d'un découragement qui confine presque presque à l'égarement, je me rappelle un texte de Jehan Rictus. Qui lit encore Rictus ? Je sais que l'ami Jean-Claude Dreyfus fit, récemment, un très beau spectacle que je n'ai  pu voir, avec Fabrice Carlier, à partir des Soliloques du... [Lire la suite]
Posté par Olivier Goetz à 23:20 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,

17 janvier 2009

Le plus bel homme du monde

Alors, voilà, je viens de recevoir cette très belle carte postale : "Le plus bel homme du monde". Cela ne s’invente pas !Je me suis dit que ce serait dommage de ne pas savoir qui était Paul Swan : Peintre, sculpteur, danseur, acteur, poète et personnalité excentrique. Né dans une ferme du Midwest des États-Unis, au sein d'une famille dominée par une mère rigide méthodiste, Paul Swan (1883-1972), fut influencé par Oscar Wilde, et opta rapidement pour un style de vie esthète. Swan  abandonna la maison à l’âge de... [Lire la suite]
Posté par Olivier Goetz à 14:37 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,
07 janvier 2009

Dans les nuages

On me demande parfois lequel de mes livres m'est le plus cher. Ce qui me panique, dans la question, c'est évidemment l'emploi du singulier. Quoi ? un seul ? Et, le "plus cher", dans quel sens ? Ou, si je partais sur une île déserte, et s'il fallait n'en sauver qu'un seul d'un incendie, etc. Je ne ferai pas le coup de Cocteau répondant à la question : "— Si votre maison brûlait, qu'emporteriez-vous ? — Le feu !" Mais, bon… Sur une île déserte, que ferais-je d'un seul livre ? Pour être "le... [Lire la suite]
31 décembre 2008

Auguste Migette

La figure de Migette Messin d'adoption, le peintre Auguste Migette (1802-1884) a manifesté, pour sa cité d'accueil, l'amour et l'intolérance d'un converti. La ville de Metz constitue le sujet de toute son œuvre, le souci de toute son existence. « J'aurai un but jusqu'à la fin de mes jours. La ville de Metz, son histoire dessinée et peinte, (…) son illustration, son passé et son avenir » écrit Migette dans son Journal (treize volumes inédits, dont le manuscrit est conservé à la Médiathèque de Metz). À longueur de... [Lire la suite]
30 décembre 2008

L'art de chanter une chanson

en hommage à un livre de la grande chanteuse Yvette Guilbert… Le sujet pourrait sembler frivole. Il n'en est rien.La chanson ressortit au domaine de la culture populaire. Mais les frontières entre culture savante et culture populaire sont d’autant plus floues que la culture moderne et l’art moderne ont travaillé à en brouiller le tracé.Les racines de la chanson sont celles-là mêmes de la poésie. Beaucoup de poètes  du XXe siècle ont reconnu la parenté de leur poésie et de la chanson… « La poésie ne m'est rien qui ne... [Lire la suite]
Posté par Olivier Goetz à 10:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
22 décembre 2008

Tableau perdu ?

"Qui ne se souvient du tableau du peintre Hippolyte Lazerges, représentant le foyer de l'Odéon, vers 1866 ou 1867 ? J'aurais aimé à le retrouver soit au foyer du nouvel Odéon, soit dans un musée, car c'est vraiment là un document historique tout à fait intéressant. Une époque entière y revit. Il y a de la sorte, trois ou quatre tableaux qui nous rendent, avec une singulière vérité, bien des physionomies et des époques disparues. François Joseph Heim, 1825, Musée du Louvre Le beau tableau de Heim représentant la... [Lire la suite]
Posté par Olivier Goetz à 13:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
20 décembre 2008

Victorien Sardou, metteur en scène

« D’abord, le metteur en scène, c’est monsieur Sardou en personne… » Jules Lemaître, Impressions de théâtre, 8ème série, p. 188 Considérer Victorien Sardou comme un metteur en scène, c'est remettre en question un dogme historique  sacro-saint, celui d'une "invention de la mise en scène" généralement créditée à André Antoine, autour de 1880.La transgression historiographique, en l'occurrence, porte moins sur la périodisation (Sardou vit et travaille jusqu'en 1908, nous commémorons, cette année, le centenaire de sa... [Lire la suite]
Posté par Olivier Goetz à 10:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,